There was an error in this gadget

7.30.2010

NBers eating less local food

Source Times & Transcript, July 29, 2010

The proportion of local food on New Brunswick dinner tables continues to shrink as the distance food travels to get here expands.

New Brunswick farmers say they share the same plight as farmers across the border in Nova Scotia where a report was released this month that says fewer local products are being consumed, and imported food is coming from farther abroad.

The president of the New Brunswick Agricultural Alliance, Patrice Finnigan, said yesterday that the daily and statistical reality faced by farmers here echoes the findings of a report on local food consumption released by the Nova Scotia Agricultural Federation.

The report, entitled Is Nova Scotia Eating Locally , found consumers are spending only 13 per cent of their food budgets on locally-farmed products, and that the average meal is travelling more than 8,000 kilometres to land on plates in the province.

More

7.29.2010

Rosemont pourrait dire oui aux poules


La Presse, 28 juillet 2010

Les poules pondeuses pourraient revenir en ville dès l'année prochaine. L'arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie se penche sérieusement sur cette possibilité depuis deux mois. Il pourrait ainsi devenir le premier arrondissement montréalais à permettre à ses résidants de garder quelques poules dans le jardin.

«Nous sommes très favorables à cette idée» a indiqué mercredi le maire de l'arrondissement, François Croteau, de Vision Montréal.

Les élus étudient actuellement les implications sur le règlement d'urbanisme. «Si d'autres grandes villes américaines le permettent, je ne vois pas pourquoi nous n'irions pas de l'avant», a indiqué le maire.

Si tout se déroule comme prévu, les premières poules urbaines déclarées pourraient arriver au printemps prochain, dans le cadre d'un projet pilote. «Nous voulons faciliter les choses, mais nous voulons les faire bien, a indiqué le maire. Dans le respect des animaux et du voisinage.»

Vision Montréal (le parti de Louise Harel) devrait dévoiler sa position face à l'agriculture urbaine dans quelques jours. Il y sera question des poules.

D'autres quartiers pourraient aussi se pencher dans un proche avenir sur l'élevage de poules en ville, bien qu'Outremont, Montréal-Nord, Villeray, Pierrefonds et Ville-Marie confirment de leur côté qu'il n'est pas question de le permettre. Pour l'instant, il reste des zones agricoles à L'Île-Bizard, où il est possible de garder des poules pour récolter ses oeufs frais le matin.

C'est à peu près tout.

Suite